We hebben 101 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

3903913
Vandaag
Gisteren
Deze week
-
Deze maand
Vorige maand
Totaal vanaf maart 2013
610
1635
8955
1253560
8955
58628
3903913

Uw IP: 34.204.193.85
06-06-2020 09:39

Afstand met gifspuit

Franse non-gouvernementele organisaties hebben er bij de prefectures op aangedrongen in hun werkgebied te voorkomen dat er binnen afstanden van 10, 5 of 3 meter, al naar gelang de bebouwingssituatie, met gif in wijngaarden wordt gespoten tijdens de corona-crisis. Die afstandsregels ,afgekondigd door de regering, stuitten op verzet en worden daarom niet overal in acht genomen. Maar nu wordt aangestuurd op een verplichting. Vitisphère meldt:

 

 

‘Alors que les premières pluies contaminatrices au mildiou tombent sur les vignobles les plus précoces, des ONG mobilisent la société civile pour peser sur l’application des Zones de Non Traitement.

 

« Épandage des pesticides : les préfets doivent protéger les riverains, pas aggraver la situation ! » interpellent ce 16 avril les dix Organisations Non Gouvernementales ayant obtenu la mise en place de Zone de Non Traitement (ZNT) suite à leur interpellation du Conseil d’Etat (annulant en juin 2019 l’arrêté de mai 2017 sur l’utilisation de produits phytosanitaires pour l’absence de dispositions destinées à protéger les riverains des zones traitées). Alors que les diminutions de 10 à 5 ou 3 mètres des ZNT sont applicables, malgré la non-ratification par les préfets des chartes riverains les autorisant, les ONG s’indignent « des réductions supplémentaires inadmissibles en cette période de confinement ».

 

Contre-consukltation

Ces demandes n’étonneront pas les vignerons bordelais, qui les entendent depuis deux semaines. Depuis ce 3 avril, les associations Collectif Info Médoc Pesticides et Alerte Aux Toxiques demandent à la préfecture de Gironde « que les pulvérisations de pesticides de synthèse soient suspendues car considérées comme non essentielles et aggravant la détresse respiratoire des personnes malades du Covid-19 » (suite à des pics de pollution qui « amplifient la détresse respiratoire des malades atteints du Covid-19 et compliquent les soins qui leur sont apportés »). Ce 15 avril, Alerte Pesticides Haute Gironde et Générations Futures Bordeaux proposent une contre-consultation en ligne à la charte riverain rédigée par la Chambre d’Agriculture de la Gironde.

 

Source de bien des tensions, cette charte est en consultation publique depuis le 30 mars et jusqu’au 30 avril. « Elle est le seul moyen de réduire les distances de protection vis-à-vis des riverains en utilisant des produits conventionnels de 10 m à 5 m, voire 3 m en fonction du type de matériel utilisé » rappelle le syndicat de l’AOC Bordeaux, qui soutient l’initiative et appelle ses ressortissants à participer à cette consultation.