Vertaal/translate

Dutch English French German Italian Portuguese Russian Spanish

We hebben 120 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

5655658
Vandaag
Gisteren
Deze week
Vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 22 maart 2012
373
1603
373
12512
45985
0
5655658

Uw IP: 3.237.71.23
28-09-2020 05:14

Ile-de-France: eigen wijn

 

Het ligt niet zo voor de hand in een stadsregio die niet voor (lucht)vervuiling blijft gespaard. Maar de regio Parijs/Ile-de-France levert sinds enkele jaren wijnen, waarvan de kwaliteit er mag zijn. De Figaro heeft er een bezoek gebracht en constateerde dat ze er gezond en wel bij liggen. Herbeplanting had een positieve invloed op de tegenwoordige oogsten. Onze correspondent laat weten:

 

“La région parisienne a eu son heure de gloire viticole ! Depuis quelques années, les vignobles oubliés ont été replantés aux portes de la capitale. Ils produisent même certains vins de qualité.

 

*Argenteuil, le vignoble bio

 

Au XIXème siècle, Argenteuil était considéré comme le plus grand vignoble de la région parisienne ! Mais, il ne résista pas au phylloxéra et la plantation de gamaydonna, par la suite, un vin peu apprécié surnommé le "piccolo".

 

C'est en 1996 que la municipalité fit replanter 2000 ceps de pinot noir et de chardonnay pour constituer une vigne patrimoniale. Celle-ci, cultivée en agriculture biologique, produit chaque année une cuvée de pinot noir et une cuvée de chardonnay. Le vin d'Argenteuil a reçu plusieurs fois le 1er prix du Meilleur vin de la région lors du concours de la Foire de Saint-Martin de Pontoise. Adieu "piccolo"...

 

C'est en 1996 que la municipalité fit replanter 2000 ceps de pinot noir et de chardonnay pour constituer une vigne patrimoniale. Celle-ci, cultivée en agriculture biologique, produit chaque année une cuvée de pinot noir et une cuvée de chardonnay. Le vin d'Argenteuil a reçu plusieurs fois le 1er prix du Meilleur vin de la région lors du concours de la Foire de Saint-Martin de Pontoise. Adieu "piccolo"...

 

*Les vignes de Neuilly-Plaisance s'étalent sur un terroir d'argile et de gypse de 700 m². Parfaitement orienté sud-est, le vignoble produit un crémant à base de chardonnay, pinot noir, pinot meunier...

 

Créé en 1995, le vignoble avait en effet pour objectif de créer un vin proche du champagne ! Décliné en blanc et rosé, 700 bouteilles de crémant sont produites chaque année.  Des vendanges à thème : médiéval, jazz, à la romaine ont lieu à la fin de l'été...

 

*Comment renouer avec 13 siècles d'histoire de culture de la vigne ? C'est le pari de la municipalité de Saint-Germain-en Laye. Environ 1900 ceps ont été plantés ici en 2000 au pied de la terrasse de Le Nôtre sur une superficie de 2000 m². Le pinot noir évolue sur un terrain argilo-calcaire exposé à l'est. Le vin des grottes de St Germain-en Laye se déguste le jour des vendanges... Il perpétue, en quelque sorte, le souvenir des grottes du Château-neuf dont il ne reste que quelques vestiges aujourd'hui...

 

*A Ermont, les vignes existaient bien avant la guerre de Cent ans ! A la Révolution, elles occupaient encore 107 hectares. Peu à peu remplacées par des arbres fruitiers, elles ont quasiment disparu. Seul un Ermontois, Mr Jouan, en conserva quelques pieds dans son jardin... Il fallut alors attendre 1997 puis 2002 pour que 650 pieds de pinot noir soient replantés ! 50 litres de vin sont aujourd'hui mis en bouteille chaque année ! Et, pour la cuvée 2010, le Clos ermontois, Clos Jouan, s'est distingué dans la catégorie "Vin rouge 2011, cépage pinot noir" en remportant le premier prix à la foire Saint-Martin de P

 

*A l'origine, la vigne de Rosny-sous-Bois abreuvait la capitale d'un vin médiocre. Cultivé depuis le Moyen-Age jusqu'au XIXème siècle, ce vin a refait surface !

 

En 2000, des pieds de sauvignon et de chardonnay furent replantés dans le parc Decésari, à l'emplacement des vignes d'antan. La récolte du "petit vin de Rosny" donnait lieu à une grande fête populaire le 22 janvier, jour de la Saint-Vincent, patron des vignerons

 

*Suresnes: ce charmant petit vignoble municipal s'étend sur le flanc du Mont-Valérien. Il a malheureusement été laissé à l'abandon jusqu'en 1965. Aujourd'hui, 1 hectare de vignes s'étendent sur des coteaux argilo-calcaires...