Vertaal/translate

Dutch English French German Italian Portuguese Russian Spanish

We hebben 28 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

6289687
Vandaag
Gisteren
Deze week
Vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 22 maart 2012
346
1499
8650
11354
28231
608757
6289687

Uw IP: 3.236.55.22
18-09-2021 04:31

Saint Émilion geamputeerd

De top-châteaus Cheval Blanc en Ausone, de hoogste gerangschikten in de categorie A van de grand cru-indeling van Saint Émilion, zijn uit dit klassement gestapt. Waarom ze bedankt hebben, is nog niet toegelicht. Speculatie daarover wil dat ze zich kwalitatief beter achten dan de overige wijnproducenten in die klasse. César Compadre meldt op Vitisphère:

 

 

 

‘Ces deux propriétés, qui tournent le dos au classement des grands crus, sont les stars historiques de Saint-Émilion. Cheval Blanc (39 hectares) a pour coactionnaires le géant du luxe LVMH et la famille belge Frère. La bouteille est à plus de 500 euros. Les chais de la propriété sont parmi les plus spectaculaires du vignoble. Avec son chef à demeure, on reçoit ici les puissants de ce monde.

 

Alors que les châteaux Cheval Blanc et Ausone lui tournent le dos, le futur classement de Saint-Émilion intéresse, au contraire, de plus en plus de propriétés. Ausone est moins connu, parce qu’il est plus petit (7 ha) et que la famille Vauthier, propriétaire, cultive la discrétion. Pauline Vauthier, la nouvelle génération, dirige un petit empire, qui, au-delà de Ausone, compte une centaine d’hectares. La bouteille d’Ausone est à plus 700 euros.

 

Cheval Blanc et Ausone, dont la grande majorité de la production est exportée, ont toujours été en haut de l’affiche. Le premier classement, paru au Journal Officiel du 20 août 1958, comptait une soixantaine de noms, répartis en deux catégories : grand cru classé (GCC) et premier grand cru classé (1er GCC). La majorité des châteaux étaient dans la première, alors que Ausone et Cheval Blanc étaient dans la seconde, l’élite de l’élite. Et ce, en compagnie de châteaux comme Figeac ou Canon.


Seuls dans la lumière

Mais les choses ont curieusement changé quelques mois plus tard. Au JO du 31 octobre 1958, est apparu un court arrêté modifiant déjà le classement : au sein de la catégorie des 1ers GCC, Cheval Blanc et Ausone étaient maintenant classés « A » et les autres « B ». De fait, le classement passait de deux à trois niveaux : 1er GCC A, 1er GCC B et GCC.

 

Manifestement, les propriétaires de l’époque des deux châteaux ont su convaincre pour être vraiment seuls devant, et tous les autres derrière.

 

Ils ont ainsi pris seuls la lumière, et ce jusqu’au classement de 2012, où Angelus et Pavie sont devenus eux-aussi 1er GCC A. Partager la place n’a pas été facile, d’autant que d’autres châteaux – comme Figeac – pourraient accéder aussi à ce niveau à la faveur du classement 2022.

 

Il y a finalement une logique historique à ce que les deux partants jouent seuls leur partition, même si c’est en dehors du classement. Leur propre notoriété pourrait suffire à bien vendre leurs bouteilles.