We hebben 70 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

3345945
Vandaag
Gisteren
Deze week
-
Deze maand
Vorige maand
Totaal vanaf maart 2013
1029
1746
7223
698771
35500
56911
3345945

Uw IP: 3.81.28.94
23-08-2019 13:13

Oudjes beduveld met wijn

Oude mensen bedonderen met wijn. Dat deed een 52-jarige Elzasser. Hij verkocht aan 150 mensen tussen de 78 en 99 jaar in oost-Frankrijk wijn van geringe kwaliteit tegen  torenhoge prijzen. Een bejaarde  vrouw betaalde 16.500 euro voor 24 flessen en een man van 99 was 30.000 euro kwijt voor een partijtje meuk. De onverlaat, al eerder opgepakt wegens bedrog, is inmiddels gearresteerd. Hij wordt ervan verdacht met zijn praktijken 2 tot 3 euro-ton te hebben binnengesleept. De Franse collega’s melden:

 

‘ Un Alsacien de 52 ans a été mis en examen mardi à Besançon pour avoir vendu du vin bas de gamme au tarif des grands crus à près de 150 personnes âgées dans le grand est de la France, a-t-on appris de source judiciaire.

 

L’homme interpellé lundi à son domicile de Saint-Louis (Haut-Rhin) a été mis en examen pour escroquerie aggravée et abus de faiblesse. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction formelle d’exercer une activité commerciale, a indiqué le vice-procureur de Besançon Margaret Parietti.

 

Employé par une société de vente de vin à domicile basée à Strasbourg, le quinquagénaire est soupçonné d’avoir escroqué près de 150 personnes âgées de 78 à 99 ans, pour son propre compte et un préjudice global de 200.000 à 300.000 euros, a ajouté la magistrate.

 

D’après l’enquête des policiers de Besançon, l’escroc présumé repérait les personnes les plus vulnérables et leur vendait du vin bas de gamme à un prix très élevé.

 

La victime la plus âgée, un homme de 99 ans, a acheté pour 30.000 euros de vin bas de gamme et une vieille dame a acquis 24 bouteilles pour 16.500 euros, a précisé Mme Parietti.

 

Pour encaisser ces sommes le vendeur, qui déjà été condamné à trois reprises pour « abus de faiblesse », avait ouvert une multitude de comptes bancaires et utilisait également ceux de ses proches, a indiqué la magistrate’