Vertaal/translate

Dutch English French German Italian Portuguese Russian Spanish

We hebben 63 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

5944699
Vandaag
Gisteren
Deze week
Vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 22 maart 2012
180
2121
2301
11485
13786
282749
5944699

Uw IP: 3.215.180.226
09-03-2021 01:59

Drank en vaccinatie

Wat moeten we nog geloven van allerlei Russische berichten op internet? Dezer dagen verscheen daar een oproep van de cheffin van de gezondheidsdienst dat Russen wordt aangeraden twee weken voor de eerste vaccinatie tegen covid 19 en 42 dagen na de tweede prik geen alcohol te consumeren. Een andere autoriteit ontkende dat weer en liet weten dat 3 dagen geheelonthouding na elk van de twee benodigde prikken voldoende is. Vitisphère las het volgende:

 

 

 

Les autorités russes demandent à leurs concitoyens de ne pas boire d’alcool pendant deux mois lorsqu’ils se sont vacciner contre le coronavirus avec le Spoutnik V. « La consommation d'alcool doit cesser au moins deux semaines avant la vaccination » et continuer pendant « 42 jours après la première injection ».

 

Quelques jours après les premières recommandations de la vice-Première ministre en charge de la santé, Tatiana Golikova, rapportées par l’agence de presse Tass, la cheffe de l'agence sanitaire, Anna Popova a rappelé aux citoyens russes qu’ils ne doivent pas boire d’alcool pendant deux mois lorsqu’ils se font vacciner avec le Spoutnik V développé par l'institut Gamaleïa. Pour maximiser les chances de succès du vaccin, les russes doivent aussi éviter les endroits très fréquentés, porter un masque, se désinfecter les mains, et s’abstenir de prendre des médicaments immunosuppresseurs.

 

"Fake news"

Le 9 décembre, le directeur de l’institut Gamaleïa Alexander Gintsburg a accusé les membres de l’Etat de relayer une « fake news ». Sur le compte Twitter de Spoutnik V, il a affirmé que modérer sa consommation l'alcool pendant trois jours après chacune des deux injections suffisait, comme cela est recommandé pour tous les vaccins. De quoi rassurer les quatrièmes plus gros buveurs d’alcool au monde, qui ont massivement commencé à se faire vacciner début décembre’.