Figeac blijft verliezer

Premier grand cru Figeac heeft het afgelegd tegen Cormeil-Figeac en Magnag-Figeac. Ook in allerhoogste instantie (cassatie) heeft Château Figeac niet kunnen bereiken dat de namen van de twee andere châteaus, die wijnen van een lager niveau maken, van de markt verdwijnen. Eerder had het Hof van Appèl de eis al van de hand gewezen. Vorig jaar was het Hof daar al duidelijk over:

 

 

‘Le château Figeac regagne sa marque, mais pas son monopole
N’étant plus sur la sellette, le cru classé va devoir partager son nom avec les châteaux Cormeil-Figeac et Magnan-Figeac, selon le privilège de ténement validé par la Cour d’Appel de Bordeaux. Du moins si le château Figeac ne se pourvoit pas en cassation.

 

L'arroseur ne sera pas arrosé. L’arrêt du 29 octobre de la cour d’Appel de Bordeaux met fin aux risques juridiques encourus par la marque château Figeac en particulier (grand cru classé de Saint- Émilion appartenant à la famille Manoncourt), et tous les utilisateurs du terme château dans leur marque. Présidente de la première chambre civile de la Cour d’Appel, Béatrice Patrice infirme la déchéance de la marque château Figeac jugée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux il y a trois ans’.