We hebben 159 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

3694491
Vandaag
Gisteren
Deze week
-
Deze maand
Vorige maand
Totaal vanaf maart 2013
525
6580
525
1045592
49014
58704
3694491

Uw IP: 34.204.191.0
24-02-2020 09:11

Frankrijk toch ‘dry’ in januari

Het Elyseé doet niet mee, maar er wordt nu ‘particulier’ een droge maand januari georganiseerd in Frankrijk. Die heet dan opeens niet meer ‘janvier sec’ maar ‘dry januari’. Hoe Frans wil je het hebben? Achter dit initiatief zit de Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA)


Sans soutien gouvernemental les associations hygiénistes lancent la communication de leur mois sans alcool

« Le principe, c’est de se lancer le défi de rester sobre pendant tout le mois de janvier (oui, bon le réveillon ça ne compte pas) après les excès des fêtes » expliquer le compte Twitter du Dry January à la française. - crédit photo : DryJanuaryFr
Française à défaut de francophone, l’opération "dry january" se tiendra bien l’an prochain à l’initiative d’organisations sanitaires indépendantes, qui activent une campagne web.

Pas de "janvier sec", mais un "dry january #LeDéfiDeJanvier" lancé dès maintenant sur les réseaux sociaux pour le premier mois sans alcool organisé sur le territoire français. « Malgré les efforts du lobby alcoolier, malgré l’annulation sous pression de l’Elysée de l’opération "Mois sans alcool" initialement prévue par Santé Publique France, il y aura bien une campagne de "Dry January" en France » annonce un communiqué de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA).Die maakt er zelfs een grapje bij. Vitisphère meldt:

 

Lancé avec un site internet ce 13 décembre, la campagne mise sur l’humour pour faire passer ses messages. Exemple sur Twitter : « nous tenons à cette occasion à rassurer nos amis de la filière viticole : non nous n’avons pas pour but de remplacer le vignoble bordelais par des plantation de quinoa, tout va bien se passer ». Des échos à l’initiative se font déjà entendre dans la presse. Par exemple sur le site de l’UFC Que Choisir qui propose « une pause pendant le dry january ».