We hebben 99 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

3287122
Vandaag
Gisteren
Deze week
-
Deze maand
Vorige maand
Totaal vanaf maart 2013
32
1550
6877
636920
33588
62457
3287122

Uw IP: 54.92.148.165
19-07-2019 00:18

‘Catastrofe’ in Cahors

Na de vriesramp van 2017 heeft de Cahors opnieuw een zware klap te verwerken. Door de nachtvorst van de laatste dagen moet 60 tot 70% van de productie als verloren worden beschouwd. De wijnboeren spreken van een ‘catastrofe’ die nauwelijks onderdoet voor die van 2 jaar terug. Vitisphere meldt:

 

 

‘Ces 5 et 6 mai, les températures sont tombées jusqu’à -4°C dans le vignoble de Cahors, causant une gelée blanche dont l’ampleur apparaît de plus en plus significative. D’après les dernières estimations, 3 500 hectares ont été touchés, des bords de rivière au plateau, causant 60 à 70% de pertes de récolte. « C’est un poil moins que le gel de 2017 (causant -80%), mais c’est catastrophique. Après la coulure de 2013 et gel de 2017, cela fait trois petites récoltes en six ans. Un an sur deux ! » chiffre, atterré, Pascal Verhaeghe, le président de Union Interprofessionnelle des Vins de Cahors (UIVC). Qui souligne que « tous les jours, on voit plus de dégâts que la veille ».

 

Risque de coulure

« On pensait s’en être bien sortis. Mais il a fallu trois jours pour voir brunir les grappes que l’on pensait être indemnes… elles deviennent marron et ne vont pas tarder à tomber » témoigne, abattu, le vigneron Philippe Bernéde, du clos la Coutale. Au plus bas, le moral du vignoble cadurcien s’inquiète de pertes de récolte qui pourraient encore s’alourdir. « On n’est pas très optimistes » soupire Maurin Bérenger, le président du Syndicat de Défense de l'AOC Cahors. Précisant que « les vignes étaient avancées, il est peu envisageable qu’il y ait des remontées de contre-bourgeons. Et le malbec étant très sensible, il y a de forts risques de coulure… La priorité est de préserver du bois pour réussir à tailler la vigne et arriver à la mise en culture de 2020. » Sachant que 300 ha ont déjà été touchés par la grêle le 25 avril dernier, la situation s'annonce critique pour de nombreux domaines.

(Source: Vitisphère)