We hebben 84 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

3345914
Vandaag
Gisteren
Deze week
-
Deze maand
Vorige maand
Totaal vanaf maart 2013
998
1746
7192
698771
35469
56911
3345914

Uw IP: 3.81.28.94
23-08-2019 12:59

Wijnrebellen gaan door

Conseil-directeur Franck Binard in Saint Émilion kan opgelucht ademhalen. Het classement is voor het administratieve hof in Bordeaux in appèl geldig verklaard. In de recente zitting kregen de protesterende châteaux ongelijk. Maar ze laten het er nog niet bij zitten. Vitisphère rapporteert:

 

 

« Il y a un défaut d’intérêt des qualités des requérants à contester l’arrêté dans son ensemble » estimait le rapporteur public de la cour d'appel, ce 29 mars à Bordeaux.«
La cour administrative d'appel de Bordeaux estime non recevables les demandes des trois propriétés non-classées en 2012. Confortant la nature d’examen de l’arrêté attaqué.

L’épée de Damoclès est levée pour les 82 grands crus de Saint-Émilion classés en 2012 : la cour administrative d'appel de Bordeaux vient de rejeter les demandes d’annulation de l’arrêté ministériel posé par trois propriétés non-classées (les châteaux Croque-Michotte, Corbin Michotte et La Tour du Pin Figeac). Les juges confirment ainsi le jugement de première instance (rendu en décembre 2015), et suivent les conclusions de son rapporteur public (exposées ce 29 mars).

Une excellente nouvelle pour Franck Binard, le directeur du conseil des vins de Saint-Émilion* : « la décision confirme tout le sérieux de notre procédure de classement. C’est un signal positif pour nous remettre dès maintenant et sereinement au travail pour le classement de 2022. » Il est pourtant quasiment certain que les trois requérants porteront de nouveau devant le conseil d'État le dossier. Pierre Carle, le propriétaire du château Croque-Michotte a déjà affirmé cette volonté avant cet arrêt, il a désormais deux mois pour la concrétiser. Même si la plus haute juridiction administrative étudie les éléments de droit, et n'apprécie pas les faits remis en cause’.