We hebben 95 gasten en geen leden online

‘Wij zijn geen wijnboeven’

Wij willen niet doorgaan voor wijnterroristen. En het beeld dat heel Occitanië vol wijnboeven zit, moet maar eens verdwijnen. Dat is de boodschap van zeven wijnorganisaties in de Franse Midi. Daarom demonstreren ze vandaag voor het tribunaal van Montpellier tijdens de rechtszaak tegen zes wijnactivisten die zijn aangeklaagd wegens fraude. Tegelijkertijd laten de demonstranten zien het niet eens te zijn met de werkwijze van justitie, die naar hun mening ‘op twee snelheden’ werkt, terwijl fraudebestrijding de hoogste prioriteit zou moeten krijgen. Vitisphère meldt:

 

“Dans le cadre de ces enquêtes, la filière viticole cherche à avancer collectivement. Sept organisations (dont l’ODG Pays d’Oc, InterOc, Coop de France et la Fédération nationale des vins IGP) vont se porter civiles ensembles. D’autres organisations pourraient renforcer le rang ou choisir une action propre.

 

Cette avancée sur les dossiers des fraudes devrait rassurer les viticulteurs du midi. Ces derniers sont en effet très sensibles à ce sujet depuis les gardes-à-vues de sept vignerons le 15 janvier dernier. Ils ont la sensation qu’il y a une justice à deux vitesses, qui n’avance que très lentement sur la question des fraudes et beaucoup plus vite sur la question des actions de dégradation commises par la viticulture.

 

Les vignerons du midi sont d’ailleurs appelés le 17 avril à se rassembler à 14 h devant le Tribunal de grande instance de Montpellier. 5 viticulteurs Languedociens, dont un gardois, y sont convoqués. Le Syndicat des vignerons gardois a choisi un dress-code : le rouge (des T-shirt seront à disposition lors de la manifestation). Il appelle à utiliser les hashtags #midirouge et #viticulteurpasmalfaiteur sur les réseaux sociaux”.