koken & tafelen algemeen
Boeken algemeen

We hebben 38 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

4311187
Vandaag
Gisteren
Deze week
Tot en met vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 13-11-2012
2339
1992
11117
4283010
35715
56117
4311187
Uw IP 54.167.48.192
Server Time: 2018-02-17 20:30:39

‘Discriminatie’ bij wijnimport

Australië heeft Canada aangeklaagd wegens ‘discriminatie’ omdat de wijnimport aan banden is gelegd. Canada is de vierde exportmarkt voor de Australiërs en heeft bijde internationale wijnorganisatie OIV gemeld steeds meer invoerbelemmeringen te ondervinden in diverse Canadese provincies. De collega’s van Terre de Vin melden:
“L’Australie a annoncé mercredi avoir engagé un recours devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) contre le Canada, accusé d’imposer des restrictions « désavantageuses » aux importations de vins.

 

D’après Canberra, les mesures décrétées par plusieurs provinces canadiennes portent atteintes à ses exportations de vin. Le Canada est le quatrième marché d’exportation viticole de l’Australie, estimé à 185 millions de dollars australiens (120 millions d’euros).

 

Canberra s’inquiète de ce que le Canada chercherait à limiter l’accès à son marché face aux efforts pour ressusciter l’accord de libre-échange TPP (Partenariat transPacifique (TPP)) après le retrait du président américain Donald Trump.

 

« L’Australie a demandé des consultions officielles sur les mesures de discrimination à l’encontre des importations de vin australien que nous considérons clairement contraires aux engagements du Canada auprès de l’OMC », a déclaré le ministre australien du Commerce Steve Ciobo dans un communiqué.

 

Les consultations sont la première étape du processus de règlement des conflits commerciaux prévu par l’OMC, un processus qui peut durer des années.

 

Parmi ces mesures, le ministre a cité des taxes et droits supplémentaires, des canaux de distribution distincts pour le vin canadien et les vins importés et la limitation de la vente de vins étrangers « à des magasins dans les magasins », où les caisses sont par exemple séparées.

 

L’Australie fonde ses arguments sur une plainte similaire engagée par les États-Unis contre la Colombie-Britannique et l’élargit à d’autres provinces dont l’Ontario et le Québec”.