We hebben 60 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

4252334
Vandaag
Gisteren
Deze week
Tot en met vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 13-11-2012
354
2861
11362
4228580
32979
59633
4252334
Uw IP 54.226.41.91
Server Time: 2018-01-20 04:12:46

Wijn-miljardair beroofd

Miljardair, zakenman en eigenaar van meer dan 40 wijn- châteaux Bernard Magrez (81) is in zijn huis in Bordeaux overvallen, bedreigd met een mes en een vuurwapen, vastgebonden en beroofd van een kostbare verzameling horloges en een aantal kunstvoorwerpen. De groep van 4 of 5 daders daders is gevlucht in een van de auto’s van Magrez. Ze zijn nog spoorloos. De krant Sud Ouest meldde vandaag:

 

“Bernard Magrez, n’est pas blessé mais il est très choqué ce vendredi matin. Au cours de la nuit de jeudi à vendredi, entre 3 et 4 heures du matin, le célèbre propriétaire de grands crus bordelais a été agressé à son domicile, dans le centre-ville de Bordeaux, par quatre ou cinq hommes

Ces derniers ont fait irruption dans la grande bâtisse située en bordure de rue et ont surpris l’homme d’affaires. Armés d’un couteau, d’un tournevis et vraisemblablement d’une arme de poing, ils ont attaché Bernard Magrez et fouillé les lieux.

En quelques minutes, ils ont emporté une collection de montres de luxe d’une très grande valeur, du numéraire et autres objets d’art semble-t-i

Magrez est parvenu à se libérer de ses liens vers 7 heures du matin. Il a aussitôt alerté les services de police qui se sont rendus à son domicile.

Ce vendredi matin, les enquêteurs de la division criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux auxquels ont été confiées les investigations étaient sur place afin de procéder aux constatations.

Les experts du Service régional de l’identité judiciaire (SRIJ) procèdent à de minutieux de relevés de traces et indices pour tenter d’étayer la moindre piste. Les malfaiteurs, qui sont toujours activement recherchés, paraissaient bien renseignés sur l’homme d’affaires bordelais. Ils connaissaient son adresse et l’avaient vraisemblablement suivi au cours de ces derniers jours”.