Get Adobe Flash player
Kerst

We hebben 68 gasten en geen leden online

Unieke bezoekers

4189523
Vandaag
Gisteren
Deze week
Tot en met vorige week
Deze maand
Vorige maand
Alles vanaf 13-11-2012
507
2290
9938
4165140
29801
61908
4189523
Uw IP 54.226.113.250
Server Time: 2017-12-15 11:11:26

Protest tegen etiket-verbod

De ‘appellations’ moeten worden beschermd. Dat is de reden dat de namen van minder bekende cabernet-rassen niet op Franse wijnetiketten mogen. Dat verwijt maakt Vincent Pugibet het Franse ministerie van Landbouw. Tegelijkertijd heeft hij als voorzitter van de beschermers-associatie voor resistente druivenrassen (PIWI) geprotesteerd bij de Conseil d’Etat. Het gaat bij dat verbod om de cabernet cortis N en de cabernet Blanc B. De collega’s van Vitisphère melden:

 

“ Interdire ces noms est une attitude contraire aux discours anti-pesticides et aux principes d’harmonisation européenne du nouveau gouvernement martèle Vincent Pugibet.

 

L’association de défense des vignes tolérantes aux maladies cryptogamiques a posé un recours devant le Conseil d’État pour autoriser l’étiquetage du cabernet blanc et du cabernet cortis.

 

« Pour justifier l’interdiction française d’utiliser les noms cabernet blanc et cabernet cortis, le ministère de l’Agriculture a sorti de son chapeau un article européen qui n’a rien à voir avec la protection des cépages. Et je m’y connais en réglementation ! » rugit Vincent Pugibet, le président de l’association française de promotion des cépages résistants (Piwi France). Sur cette base, l’avocat de l’association a déposé ce 27 septembre un mémoire complémentaire devant le Conseil d’État, faisant suite à son recours en juin contre l’arrêté du 19 avril 2017 modifiant la liste des variétés classées de vigne à raisins de cuve. Si le Cabernet blanc B et le Cabernet Cortis N y figurent bien parmi les 20 cépages nouvellement autorisés, l’étiquetage de leur nom est en effet interdit, afin de ne pas provoquer de confusion parmi les consommateurs. Ces nouveaux cépages résistants au mildiou et à l’oïdium revendiquant une filiation avec de célèbres cépages internationaux”.